3ème volet sur l'art du canivet et du découpage :

Anne-Marie Millet

canivet de lumiere 1

 

Cette fois-ci, cette talentueuse créatrice associe le papier et la lumière. Tel un vitrail, le canivet prend tout son sens originel. Le papier se vêtit d'un apparat délicat et étincelant. La lumière le sublime et lui rend toutes ses lettres de noblesse.

Son profil :

Originaire de la région Nantaise, née en 1955, depuis le mois d'Avril 2006 s'est découvert une passion, celui du découpage: "J'fais des trous des p'tits trous toujours des p'tits trous... que ça devient obsessionnel". Depuis, 2 expositions nocturnes, les découpages prennent vie dans l'obscurité, tous éclairés soit de l'intérieur, soit en éclairage direct ils donnent l'effet d'une œuvre "changeante et mouvante ", illusion d'optique ou de mouvement ? C'est dans ce sens que s'oriente ma recherche à la façon de l'art cinétique. (NDA)

J'ai contacté cette artiste pour lui demander l'autorisation de publier quelques photos et de créer des montages. Elle a eu la gentillesse d'accepter et de m'éclairer sur son travail :

J'ai découvert ce qu'était un canivet sur internet, quand il a fallu donner un nom à mes découpages. Si le canivet a une origine religieuse au départ, les miens sont tout à fait profanes, ils sont d'inspiration orientale ou tout simplement graphiques, je crée tous mes motifs avant de les découper. A plat ou en volume je les éclaire, créant ainsi un jeu d'ombre et de lumière. (Anne Marie Millet)

canivet d elumiere 2 

canivet 5

canivet de lumiere

Son blog : ICI